lundi 23 octobre 2017

Noam - L'homme et l'enfant (1975)


1975
(Polydor)
rip 33t 320k
(merci Rennes Man)
Ce 33t est en fait une compilation de 45t complétée de quelques inédits. C’était courant à l’époque. Inédits pas du niveau des 45t, mais c’est logique.
Un CD reprend une bonne partie des chansons de cet album, mais je ne sais pas si ce sont les versions originales. Peu importe, celui-ci me suffit. Il est neuf, donc le rip est nickel :)
Présenter Noam, me parait inutile car j’ai déjà écrit tout le bien que je pensais de sa voix et de l’interprétation des chansons, pour la plupart merveilleuses. Pour qui aiment ce genre de variété 70s, bien sûr.
Pour l’extrait j’ai justement choisi un titre que je n’avais pas encore proposé en 45t sur le blog.

- Time To Cry


L'homme et l'enfant sont dans le lien

dimanche 22 octobre 2017

Chuck Berry - Covered By


« Johnny B. Goode » et « Roll Over Beethoven »  ont été à peu prêt reprises par tout ce que la terre compte de musiciens. Mais pour ce qui est du reste du répertoire de Chuck Berry, et ça fait un paquet de morceaux, qu’en est-il ?… Et bien, en fouillant un peu, il y a largement matière à créer une compilation touffue, qui ne garde qu’une version par titre. J’ai également poussé la sélection de tel sorte à ce qu’il y ait une cohérence, à savoir rester dans l’esprit rock, au sens large.
A l’écoute, je me suis dit que Chuck Berry avait trouvé une formule efficace et qu’il en a peu changé avec le temps. Mais l’intérêt ici est qu’il s’agissait justement pour les artistes d’y apporter une touche personnelle, plus ou moins marquée. En regroupant ces reprises je pense qu’il est du coup plus évident d’entendre le travail apporté. Ainsi que de comprendre l’apport considérable de Chuck au rock’n’roll.

samedi 21 octobre 2017

Séverine - 45t (1971)

1971
(Philips)
rip 45t 320k
Voilà des mois que je n’avais pas proposé de chansons de Séverine ! J’ai dû ressentir « comme un appel ». Le froid s’installant, certainement que « j’ai besoin de soleil » avant d’affronter la rigueur de l’hiver.
La face B a ici ma préférence. Je pense d’ailleurs qu’elle a mieux fonctionné, car l’année suivante Eric Charden et Yves Dessca signeront « Là où tu n'es pas ». Face A cette fois !

A) J'ai besoin de soleil (Hubert Giraud)

B) Comme un appel (Eric Charden / Yves Dessca) ⭐⭐⭐

Arrgts : Jean-Claude Petit

lien de secours

vendredi 20 octobre 2017

Maurice Benin - Je vis (1974)


1974
(Scalen'Disc)
rip CD 320k
(merci Gaby)
Et si Maurice Benin avait tracé le chemin entre Léo Ferré et Gérard Berliner ?… Je m’aventure peut-être, mais c’est ce que j’ai pensé à l’écoute de ce premier album. Disque qui se bonifie écoute après écoute. Qualité de plus en plus rare, car cela demande des textes et des musiques d’une grande richesse. Si riches qu’on en fini pas d’en découvrir les trésors, même 43 ans après… Parler de chacune des chansons demanderait du temps et une érudition que je n’ai pas. Je pense que vous vous ferez votre propre avis en le (re)découvrir, avec votre vécu et votre sensibilité… 

- Une fois…


Je vis dans le lien

jeudi 19 octobre 2017

André Brasseur - 45t (1981)


1981
(Lark)
rip 45t 320k
(merci Doc)
André Brasseur, pionnier belge de l’orgue Hammond dés 1965, s’adapte ici au son plus synthétique des 80s. Avec « Atlantik Sud » il surfe sur le succès de Space, en plus easy listening. « Devotion » sonnant musique de bar à cocktails.
Les deux morceaux ne sont pas mauvais, mais pour moi ils n’ont pas la fraîcheur d’un « Holiday » ou d’un « Big Fat Spiritual «, par exemple.
Cela dit ce 45t est assez rare. C’est d’ailleurs à partir de cette époque qu’André Brasseur se fera plus rare sur disque. Il continue néanmoins à donner régulièrement des concerts en Belgique.

A) Atlantik Sud

B) Devotion

lien de secours

mercredi 18 octobre 2017

Alain Dayan - 45t (1978)

1978
(Dasora / Barclay)
rip 45t 320k
(merci Rennes Man)
Lorsque l’on est passionné de vinyle, il en faut de la patience ! Voilà des années que je n’avais que le 45t « Nagasaki », de 1976. J’ai espéré longtemps en trouver d’autres, mais j’avoue qu’avant de tomber sur celui-ci, je n’y pensais plus… Et ce n’ai pas plus mal car cela procure du coup une joie un peu plus intense :)
« L’archipel » est dans la lignée des chansons de 1976. Une belle et douce mélodie, bien arrangée sur laquelle Alain Dayan pose son texte et sa belle voix, qui fait penser à Caradec et Peyrac. Je n’ai pourtant pas l’impression que « L’archipel » fut pour autant un succès. Prenant avec « L’archipel » un archi râteau (je sors…)
« Délivre-toi du mal » explore un style différent, un peu plus groovy. Mais le morceau ne décolle pas, et c’est dommage car c’était bien tenté.  Il aurait fallu qu’Alain se lâche plus vocalement.
Au final, comme pour le précédent 45t proposé, l’ensemble est vraiment agréable et bien réalisé, mais peut-être manque-t-il le petit plus qui aurait pu le placer au niveau des cadors de la variété des 70s.

A) L'archipel (A. Dayan - C. Eclimont - A. Dayan)

B) Délivre-toi du mal (J.P. Maurienval - A. Dayan)

Arr. et dir Orch. : B. Kaufman

lien de secours

NOUVEAUX LIENS : Jean-Claude Borelly

Jean-Claude Borelly - 45t (1977)
Jean-Claude Borelly - 45t (1977)
Jean-Claude Borelly - Love Serenade (1977)
Jean-Claude Borelly - Au delà des nuages (1979)
Mises à jour suite à une demande  😉

mardi 17 octobre 2017

Maurice de Thou et son orchestre - N°1 (1973)


1973
(PPA)
rip 33t 320k
Cet orchestre est intéressant, pour plusieurs raisons. La sélection des chansons, avec quelques titres très peu repris, « To Day I Started Loving You Again » de Merle Haggard par exemple. Mais aussi qu’il ne s’agit pas d’imitations, bien que la chanteuse chante comme Michèle Torr sur certains titres, c’est elle aussi, curieusement, qu’on retrouve sur la jolie chanson de Guichard « Pourquoi ».
Le point fort est surtout d’avoir recruté un bon chanteur Soul en la personne de Mike Durham. Un gars qui avait déjà quelques années d’expériences en Angleterre avant de s’installer en France et d’être repéré par l’orchestre. Il amène vraiment quelque chose à « Superstition » de Stevie Wonder et « Toe Hold » de Wilson Pickett.
Dommage de n’avoir que ce disque, je vous aurez volontiers refilé une quinte de Thou ! :)

- Superstition


Tout Thou est dans le lien

lundi 16 octobre 2017

Armand Canfora - EP (1963)


1963
(Trianon)
rip EP 320k
S’il n’y avait pas les voix tartignoles des ingénues sur les deux reprises de Sheila, ce disque serait délicieusement kitsch. Car musicalement le groupe est au point, avec en plus des solistes drôlement bath !
« Sun of Nevada » est composé par l’accordéoniste Joss Baselli. Musicien qui a souvent collaboré avec Armand Canfora, au début de carrière d’Annie Cordy notamment. C’est un joli instrumental à l’harmonica avec aussi de belles parties de guitare, de basse et de cuivres.

A1 Papa, t'es plus dans l'coup
A2 En écoutant la pluie
B1 L'école est finie
B2 Sun of Nevada (mon amour, viens)


Le lien des Armand

vendredi 13 octobre 2017

Man - 45t (1969)

1969
(PYE)
rip 45t 320k
(merci Doc)
Extrait du premier album de Man, groupe gallois, ce 45t réussira l’exploit de se faire bannir des ondes britanniques. En cause, la simulation d’un orgasme sur « Erotica ». Vous me direz, ils l’ont bien cherché ! Cela dit, vu leur conséquente discographie, ce bannissement leur a certainement apporté la pub qu’il n’aurait pas reçu si ce 45t avait été noyé dans la masse des sublimes disques qui pullulaient alors. Stratégie ?… Quitte ou double ?…
Perso, ce style de morceau, comme celui des Aphrodite’s Child avec Irene Papas, me saoule grave ! Heureusement, l’accompagnement musical est intéressant. Mais en « jouir » demande de réussir à faire abstraction des soupirs et gémissements de la dame… paradoxalement :)
En face B, nous retrouvons le rock psyché plus conforme au son du groupe. Avec un morceau qui me fait penser à l’excellent groupe Atomic Rooster.

A) Erotica (R. Leonard - C. John - M. Jones - J. Jones - R. Williams)

B) Don't Just Stand There (Come In Out Of The Rain) (M. Jones)

Production & Supervision : John Schroeder

lien de secours

mercredi 11 octobre 2017

NOUVEAU LIEN : Johnny Dover And His Happy Sound - Operagogo (1969)

Johnny Dover And His Happy Sound - Operagogo (1969...
Suite à un sympathique commentaire 😉

NOUVEAU LIEN : V.A. Hot Hot Disco (1977)

V.A. Hot Hot Disco (1977)
Suite à une demande... 😉

Monte-Cristo - 45t (1978)


1978
(Festival)
rip 45t 320k
« Dis, t’as vu Monte-Cristo ? Non, j’ai vu monter personne… », c’était mon petit clin d’œil à une vieille chanson parfaitement craignos d’Annie Cordy :)
Les fans des 80s penseront plutôt Monte Kristo. Groupe éphémère monté par les membres de Magazine 60.
En ce qui concerne le Monte-Cristo du jour il n’y a pas grand chose à dire. Avec un album et deux 45t au compteur, pas réédités, et ne figurant sur aucune compilation… Tout ce que je peux dire c’est que Monte-Cristo est l’œuvre d’Alexandre Dumas, heuuu… Frank Andrada. Bassiste (ça s’entend !), et compositeur espagnol. Il a apparemment joué peu de temps dans deux groupes rock dans les 60s, Los Labas et Los Gatos Negros.
Il s’attaque ici à deux standards maintes fois repris. J’avoue même avoir hésité à l’acheter à cause de ça. Mais à défaut d’être des nouvelles chansons, les deux titres sont bien arrangés, avec une basse tendue comme un… fil à linge et de belles cocottes à la guitare.

A) The House Of The Rising Sun

B) Give Me Some Loving

lien de secours

mardi 10 octobre 2017

Claude Ciari - Guitare et musiques de films (1973)


1973
(Pathé / EMI)
rip 33t 320k

⭐⭐⭐⭐

Disque presque neuf et pressage impeccable mettent merveilleusement en valeur la guitare et les arrangements de ce disque. Comme pour les précédents albums proposés de Claude Ciari, j’aime le fait qu’il ne soit pas dans la démonstration, mais au service de la mélodie. 
Histoire de surprendre un peu, j’ai choisi l’extrait de la B.O. de « Superfly ». Chanson soul qui ici, en version instrumentale, devient presque psyché. Surprenant !

- Little Child Runnin' Wild


Le lien qui déroule les péloches

lundi 9 octobre 2017

Elisabeth Jérôme - 45t (1980)


1980
(Az)
rip 45t 320k
Elisabeth Jérôme n’est pas le genre de chanteuse à s’exploser ses poumons et nos tympans par sa puissance vocale. En même temps ses chansons ne s’y prêtent pas me direz-vous. J’imagine mal « Marianne », adaptation d’un vieux calypso des 40’s, autrement qu’avec une voix suave !
« De l'amour et de l'amitié », bien que nunuche force 10 est une jolie chanson. C’est presque un duo avec Denis Pépin, bien que sa voix soit en retrait.
Au final, ce n’est pas à mon sens le 45t de l’année, mais il est agréable. C’est déjà beaucoup :)

A) Marianne

B) De l'amour et de l'amitié

lien de secours

dimanche 8 octobre 2017

Félix Meunier - 45t (197-)


197-
(Markal)
rip 45t 320k
Enregistré au studio de Marc Aryan et paru sur son label, voici l’unique 45t de Félix Meunier (Meunier, tu dors ?…). De lui, je n’ai rien trouvé. Peut-être qu’il nous a roulé dans la farine avec un pseudo…
Il n’aura pas la carrière de Clayderman et pourtant ("pourtant, je n’ai-aime que toi") ses mélodies sont bien tournées. Senneville et Toussaint ont montré la voie… de garage pour le coup. « Mélodie pour un adieu » était en fait un titre prémonitoire !

A) Arizona

B) Mélodie pour un adieu

lien de secours

samedi 7 octobre 2017

Steve Waring - Blues (1998)


1998
(Rym Musique)
rip CD 320k
C’est par un 33t acheté au feeling à la braderie de Lille (sûrement pour sa pochette rigolote en fait :), il y a très longtemps, que j’ai découvert ce chanteur. L’album « La baleine bleue », paru en 1973, plus précisément.
Avec une discographie habituellement accès disques pour enfants (et grands enfants que nous sommes encore, pour certains), celui-ci, « Blues », montre une autre facette. Un retour à la musique des débuts américains de Steve. Des adaptations de traditionnels plus quelques titres signés par lui-même.
A signaler la participation de son vieux pote Graeme Allwight sur trois chansons. Ces deux là étaient fait pour se rencontrer tant ils partagent de choses, que ce soit en musique ou pour différentes causes.
Si je propose ce disque, pas si ancien, c’est qu’il est introuvable, même d’occasion. Mais surtout parce qu’il est très agréable. Dans l’esprit de l’album « Unplugged » d’Eric Clapton, pour citer une référence qui aiguisera la curiosité ;)

- La dèche


Le lien qui retourne à la source

vendredi 6 octobre 2017

Pat Myles - 45t (1978)

1978
(Sofrason / IPG)
rip 45t 320k
Voici un 45t disco assez rare, qui n’a pas bénéficié je pense d’une bonne distribution. Pat Myles en sortira un autre en 1979, tout aussi rare.
Victor Saltman est un des pseudos de Joachim Ludwig, du Van Ludwig Orchestra, qui enregistra deux albums d’adaptations de thèmes classiques en mode disco.
A l’écoute, on se rend vite compte que musicalement ça tient la route, mais que le chant de Pat Myles est mauvais. Presque faux par moment. Un beau gâchis donc.
Pour les amateurs de productions disco obscures, voici une curiosité qui a le mérite d’exister comme on dit…

A) Doesn't Matter, Mr Silverstein (Victor Saltman)

B) Godfrey (Victor Saltman / George Le Vaye / Victor Saltman)

Production Victor Saltman

lien de secours

jeudi 5 octobre 2017

Agnes Ö - 45t (1986)


1986
(Trema)
rip 45t 320k
(merci Doc)
L’Italo Disco est un genre que je manipule avec des pincettes. Tant la qualité était mince par rapport à la quantité. Concernant ce rare 45t, il s’agit de l’unique enregistrement d’Agnes Ö. Dont on ne sait rien… Peut-être que ce n’est pas la même sur la pochette que celle qui chante d’ailleurs… Avec L’Italo Disco il faut s’attendre à tout !
Un exemple, bien que la pochette laisse penser à deux chansons différentes, entre la face A et la face B seule la langue change.
Que dire de plus sinon que l’air fait penser à Carrara. Normal, ça sort de la même boite ! « Charmeur latin » n’est pas renversant, mais son rythme est efficace et sa mélodie sympathique. Les amateurs des années 80 devraient apprécier ;) 

A) Charmeur latin (version française)

B) La Nuit à Paris (version anglaise)

lien de secours

mercredi 4 octobre 2017

Tony Parsons - Hits à l'orgue Hammond (1978)


1978
(Atoll)
rip 33t 320k
Ecrire « Hits », alors qu’il y a cinq inédits, c’est gonflé ! Mais avec ce type d’albums de reprises nous avons l’habitude… Et puis franchement, Il n’y a que les trois premiers titres qui sont vraiment des hits de l’année. Résultat cet album est un fourre-tout, pas mauvais, loin de là, mais je cherche la cohérence…
Les inédits sont signés Charles Burbank, le pseudo de Charles Ibgui, le boss du label. Et à l’écoute il semble évident que le jazz est son dada. Néanmoins, en tant que producteur, son label était plutôt orienté funk, musique du monde et compilation dance / Electro.

- Stayin’ Alive


Atoll, le bon p’tit lien !

mardi 3 octobre 2017

Vader Abraham - 45t (1977)

1977
(Pink Elephant)
rip 45t 320k

!!! ATTENTION SCHTROUMPFS CRAIGNOS !!!

Version en français du pressage belge. Je précise car il existe la version flamande, mais aussi un pressage français avec une autre pochette. Cela dit on s’en fiche un peu que le gars l’ait enregistré dans une multitude de langues, à moins d’être à ce point mordu de la chanson pour vouloir toutes les versions, bien sûr !
Vader Abraham a même enregistré l’album complet en français, mais il ne semble pas avoir été réédité. Seul l’édition Hollandaise l’a été.
Je n’ai pas l’impression que ce chanteur ait eu une grande popularité en dehors de son pays. A part au travers de la reprise d’une de ses chansons, magnifique, « Het kleine café aan de haven », qui deviendra « Le café des trois colombes » par Joe Dassin (Mireille Mathieu ira de sa version également). Ainsi que par ce disque, son plus grand succès, international.

A) La chanson des Schtroumpfs (P. Kartner / E. Darniff)

B) La flûte à six Schtroumpfs (P. Kartner)

lien de secours

lundi 2 octobre 2017

Jean-Pierre Castelain - De bric et de broc (1983)


1983
(Spartacus)
rip 33t 320k
(merci Gaby)
Si vous avez écouté les précédents albums proposés, vous allez ici découvrir un son différent, en phase avec l’époque, mais toujours dans le style qui fait de Jean-Pierre Castelain un artiste à part, avec une vrai personnalité. Toujours surprenant à la première écoute. D’une richesse qui fait qu’on y revient volontiers pour y déceler les trésors cachés…
Encore merci Gaby pour cette belle série d’albums qui, si nous n’étions pas là pour les partager, tomberaient sans doute dans l’oubli. Internet permettra au monde entier de les (re)découvrir, ce qui est dans l’absolu le but initial de tout enregistrement, n’est-ce pas ! :)

- Babylone